Mon premier mois à Paris

Aujourd’hui est le 25 Septembre 2018. Ce jour est important parce qu’il marque la fin du la premier mois en France. A la fin d’Août, nous sommes arrivés à Charles de Gaulle ensemble pour une grande aventure. Depuis ce moment, nous avons eu beaucoup de bonnes expériences. La première semaine, j’étais une touriste stéréotypique. Je suis allée à la Tour Eiffel où j’ai mangé une crêpe avec nutella et j’ai bu du vin rouge. J’ai fait du shopping dans les Champs Elysée avec mes amis. Ma première fois au Louvre était extraordinaire et j’ai pris une photo avec la pyramide. Je pense que j’ai mangé environ 200 sandwichs parce que les baguettes étaient fantastiques. J’avais peur d’utiliser le métro parce que ca n’existe pas en Caroline du Sud ou à Sewanee.

Un jour, ma cousine et moi avons quitté Paris pour Giverny pour visiter les jardins et la maison de Monet. Nous avons utilisé le train ce qui était une nouvelle  expérience. Aux Etats-Unis, j’utilise toujour une voiture ou un avion pour voyager. Ce jour était très calme parce qu’il n’avait pas le bruit de Paris et j’étais assise dans le plus beau jardin que j’ai jamais vu. La France est un pays avec beaucoup de petites villes comme Giverny qui sont très belles et qui ont beaucoup d’histoire.

Aujourd’hui je pense que je ne suis pas une touriste. Je peux utiliser le métro facilement. J’écoute de la musique avec les écouteurs et je ne regarde personne parce que je veux être comme les vrais Parisiens. Je prends de vrais cours français et j’ai un programme pour tous les jours. Je suis enthousiaste pour les autres mois en France.

-Sarah Sutton

La ville ancienne de la richesse

-Annie Bowers

Exactement à vingt heures sept, le quatre octobre 2018, la pesanteur s’est combinée parfaitement avec la portance, la poussée, et la traînée pour me permettre de voler. En avion, il est possible de voir le relief comme des oiseaux, mais après ça, la vue du passager dépasse cela des oiseaux, alors qu’il voit l’intérieur des nuages, et finalement il va sortir des nuages et se confronter au soleil. C’était comme ça que j’ai regardé le coucher du soleil supérieur à celui des oiseaux.  L’avion a attiré à Izmir, Turquie sans encombre, et j’ai débarqué trente minutes après minuit. Le jeune homme qui était le propriétaire de ma chambre d’hôtes a proposé de m’aller chercher à l’aéroport. C’est un architecte d’intérieur qui a fini son diplôme ce mai. C’était pendant notre conversation que j’ai appris que seulement dix-sept pour cents des turcs parlent anglais, même à un niveau élémentaire. Donc, évidemment, pendant mon séjour j’ai employé une abondance de gestes de la main pour communiquer, surtout grâce au fait que je n’avais pas du réseau sur mon portable pour appeler mes amies là, envoyer des textos, ou chercher des directions en ligne.

Izmir est une très bonne ville, moderne et sur la mer Égée, mais la raison principale pour ma visite en Turquie était de visiter le site ancien d’Éphèse, une des plus importantes villes grecques de l’Ionie. J’ai passé la visite d’Éphèse avec une amie que je me suis fait en Grèce cet été. Curieusement, elle était la prof de mon cours sur les philosophes de la Grèce ancienne, mais maintenant nous sommes devenues amies. Georgia est grecque, mais elle a obtenu son master en Allemagne et son doctorat en Virginie. Sur la navette à Éphèse, nous avons lu ensemble une  petite guide historique et géographique de la ville, mais bien sûr, elle connaissait beaucoup de l’histoire de la région déjà. Une ville portuaire de la Grèce classique, et un lieu de pèlerinage dédié à Artémis, Éphèse était très riche. Le temple d’Artémis là était une des Sept Merveilles du monde ancien, bien qu’il reste en seulement une colonne. Après avoir été occupée par l’Empire Romain, les Goths ont détruit la ville au troisième siècle apr. J.-C.. Grâce à la sédimentation du fleuve Menderes, aujourd’hui les vestiges d’Éphèse sont près de sept kilomètres à l’intérieur des terres, avec une grande route et quelques montagnes entre le site et la mer. C’était un site vraiment impressionnant !

 

 

 

Les premières impressions de Paris

Entre les mauvaises odeurs et les pigeons et les énormes foules de personnes vivant dans des bâtiments à étages, il y a des exemples d’architecture grandioses, glorieux, symmétriques, et anciens. Il y a aussi des assemblages modernes, de science fiction, et toute sorte de construction au milieu du contemporain, et l’historique. Il y a des cafés où chaque café coûte presqe $7, on nous dit que c’est pour louer l’espace. Tout est tellement cher, les gens qui vivent dans les bâtiments payent cher. Il y a beaucoup de gens qui portent des vêtements qui sont très à la mode; le métro peut devenir une exposition de la mode.

Jiwei Wu, Benjamin Mills

Les familles françaises

Habiter avec une famille à Paris est très different qu’habiter avec une famille aux États-Unis. Par exemple, en générale, les familles françaises mangent plus tard le soir et toujours ensemble. Aussi, pour protéger l’environnement et économiser de l’argent, il faut prendre une douche très vite et toujours éteindre les lumières.
-Sarah, Natalie, et Andrew

Des marchés en plein air

À Paris il y a beaucoup de marchés en plein air. On peut y acheter toutes manières de choses.  Il y a des poissonniers avec montagne de glace s’étalent sur lesquelles le thon rouge et la pieuvre. Il y a une boucherie avec des viandes de la bonne qualité. Et tout atour le marché il y a des arcs-en-ciel faits des fruits et des légumes. C’est rempli avec le bruit, les français, et de la vie.

Elyse, Theo, Joe

Le long déjeuner

À Paris, nous prenons notre temps. Aujourd’hui j’ai pris un long déjeuner dans le petit jardin à côté du bureau d’APA. J’ai mangé par terre pour profiter du soleil et regarder les gens. Beaucoup de monde se couché sur les bancs, et mon ami a dessiné une femme. Je me suis reposée pour une heure ou plus, et ça, c’est normale pour mes après-midis. C’est très agréable comment les habitants de Paris vivent un peu plus légèrement.
Annie Bowers et Elizabeth Dobson

Beaucoup de musées

Nous avons déjà visité beaucoup de musées. Nos musées favoris étaient le Louvre et le Musée de l’Orangerie. Nous sommes allés au Louvre le soir et il était très intéressant. Nous avons vu “Nymphéas” par Claude Monet au Musée de l’Orangerie qui est dans les Jardins des Tuileries. La semaine prochaine, nous commencerons notre cours de l’histoire d’art et nous visiterons un musée toutes les semaines. Nous somme enthousiastes de voir plus d’art.
Molly Sackett, Kate Moffett, et Madeline Naylor

Un weekend à Normandy

This past weekend the Sewanee crew headed to the North-West coast of France to visit the historical sights in Normandy.  We left Paris early on Saturday morning to get the most out of the weekend that we could, stopping in Honfleur and a Cider brewery on our way.  Honfleur was a beautiful and small village with lots of boats and color.  We spent close to 3 hours walking around to stretch our legs and lunch on some good seafood.  We arrived at Christian Drouin, the Cider brewery, that afternoon and got the grand tour followed by some tasting!  It really brought the fall out for us in France with the overwhelming smell of fresh apples.  We arrived at our hostel for dinner and quickly hit the hay to rest up for a day of walking and sightseeing.

    We rose with the sun on Sunday and headed straight for Omaha Beach which houses the American Memorial and Cemetery.  It was a surreal feeling stepping onto U.S. territory all the way over here in France.  With over 9,000 headstone it was hard to not feel overwhelmed with gratitude to be an American.  After being free to walk along the coast, through the cemetery, and into the chapel, we piled back onto the bus to see Pointe du Hoc.  Immediately we were able to see the the craters in the ground and the bunkers created to halt the invasion of the Army Rangers.  It was a very cool experience to see the beauty of the present day coastline filled with animals, such as goats, in contrast to the harsh reality of what events took place there only some 60-70 years ago.    We finished our trip with a stop on our way back to Paris in Caen to visit the Memorial Cité de l’Histoire pour la Paix.  An immense museum that included not only history and memorabilia from WWII but also WWI and post war life throughout all of the countries involved.  All in all it was a weekend of appreciation, knowledge, and fun!